Connexion
Clinique Vétérinaire
de la Poste
25, place Clemenceau
80100  Abbeville
Tél : 03 22 24 21 21

ptit journal n° 21


 

 

 

  Ah, les beaux jours!

 

  Entre 2 ondées, le soleil revient, un peu de chaleur...hmmm,     chouette!

  Méfiez vous, les puces ont déjà débarqué! Dans le précédant   journal, nous avons évoqué les dernières nouveautés en la       matière, tres interessantes pour nos 4 pattes à                         poils...demandez nous conseil!

 

  Ce mois-ci, nous évoquerons les tests génétiques chez les       chiots, et nous essaierons de tordre le cou à certaines idées     reçues!

  Bonne lecture!

 

 

 les maladies génétiques et congénitales du chiot.

 

Une maladie génétique est une maladie que l'on porte dans ses chromosomes, et que l'on va transmettre à ses enfants. Certaines maladies nescessitent que les 2 parents transmettent un mauvais gène pour se déclarer. D'autres se déclarent dès qu'un seul gène est transmis.

 

Si l'on sait qu'une maladie est très représentée dans une race, il est interessant de faire tester les 2 parents, afin de savoir s'il y a des risques de transmission de cette maladie aux petits.

On peut aussi tester les petits avant de les vendre, c'est une garantie pour les acheteurs.

 

Par exemple, chez le colley et les races de berger, il existe une sensibilité allergique à des médicaments, qu'il est bon de connaître.

Le golden retriever peut développer une maladie de peau très grave et incurable.

 

De nombreuses maladies peuvent être très facilement diagnostiquées, rapprochez vous des clubs de races pour les connaître, ou posez nous la question. Une simple prise de sang, ou prélevement de cellules gingivales, suffit. Il est alors important de demander au vendeur les resultats de ces tests, qu'il doit vous communiquer par écrit.


En dehors des maladies, les tests génétiques permettent d'être bien certain que le chiot que l'on vous vend est bien le petit des parents que l'on prétend...

 

Une maladie congénitale est une maladie qui se déclare au fure et à mesure de la croissance et du développement. Elle n'est pas forcément génétique.

Dans ce cas, la meilleure prévention est de vérifier que les parents n'ont pas encore exprimé cette maladie au moment de la saillie.

C'est le cas de la dysplasie de la hanche, par exemple, et de certaines maladies cardiaques évolutives.

Chez l'Irish Wolf hound, les reproducteurs sont testés tous les ans pour une maladie cardiaque.

Posez nous la question AVANT d'acheter votre chiot, nous vous indiquerons les maladies à redouter dans la race que vous avez choisie.

 

Là encore, exigez des vendeurs, particuliers ou professionnels, les résultats écrits.

 

Cette semaine, nous avons pucé et vacciné les chiots nés par cesarienne il y a 6 semaines.

Ils ont déjà reçu 3 vermifuges, car les chiots sont très sensibles aux infestations parasitaires.

Par ailleurs, nous leur avons fait une prise de sang, pour determiner s'ils sont porteurs d'une anomalie congénitale du foie, souvent présente chez cette race. 2 jours après les prises de sang, les résultats sont arrivés...tout le monde va bien, les petits pourront être vendu avec un maximum de garanties.

 

D'avantages de précisions sur le site 

 http://www.antagene.com/fr

 

 

 

 

Halte aux idées reçues !

 

 

Voici un échantillon des idées reçues entendues le plus fréquemment...

Certaines révélations vont sûrement vous surprendre car vous aussi étiez peut-être persuadés que ces rumeurs étaient vraies !


 

Pour savoir si mon chien a de la fièvre, je dois vérifier si sa truffe est chaude.


Voici une idée fausse très répandue !

Toucher la truffe de son chien n’est pas un bon moyen pour savoir si son animal a de la fièvre ou non. Ce n’est absolument pas fiable !
Un chien peut être en bonne santé et avoir la truffe chaude (par exemple l’été en plein soleil !) et inversement, un chien fiévreux peut avoir la truffe froide.
La seule méthode fiable pour savoir si un animal a de la fièvre est l’utilisation d’un thermomètre rectal, sachant que la température normale d’un chien est d’environ

38.5 °C .

 

Un chat qui est insuffisant rénal chronique n’urine plus.


L’insuffisance rénale chronique correspond à une défaillance des reins.
Le rôle des reins est de filtrer le sang et d’éliminer les déchets métaboliques.

Lorsqu'ils sont défaillants, les déchets s’accumulent dans le sang et ne sont plus éliminés mais l’urine est néanmoins produite de façon normale.
Un chat insuffisant rénal a même plutôt tendance à boire davantage et uriner beaucoup ! Ceci est même un signe très évocateur d’insuffisance rénale chronique et il est capital d’en parler à votre vétérinaire si vous l’observez chez votre minou.

 

 
Mon chien se vermifuge tout seul : il mange de l’herbe !




Cette idée reçue vient du fait qu’un chien vomit souvent après avoir mangé de l’herbe. Et s’il est parasité, il est possible de voir des vers sortir quand le chien vomit.

 

Les gens disent alors qu’il “se purge”.
Mais l’herbe n’est en aucun cas un vermifuge ! Elle n’est pas capable de tuer les parasites internes ! Elle peut au contraire être source de contamination !


Nous vous rappelons qu’il est conseillé de vermifuger votre chien tous les 3 mois avec un vermifuge efficace. Pour cela, demandez conseil à votre vétérinaire !

 

 

 

 

 


Les chiennes et les chattes doivent avoir au moins une portée dans leur vie.


Ceci est complètement faux ! Il n’y a aucun intérêt médical à faire faire une portée à une chatte ou une chienne.
Quant à l’aspect psychologique, le fait de penser qu’une chatte ou une chienne a l’instinct maternel et qu’elle a besoin d’avoir des petits est une idée anthropomorphique. Votre animal vivra tout aussi bien sans avoir eu de petits ! Sachez par ailleurs qu’une stérilisation -la plus précoce possible- est vivement recommandée car elle aide à prévenir l’apparition de tumeurs mammaires et évite les risques d’infection utérine.

 


Mon chat a une plaie. S’il la lèche, ça la désinfecte !


Et non ! La salive du chat n’a aucune propriété désinfectante !
Au contraire, le léchage d’une plaie est toujours délétère.

Il empêche la cicatrisation et peut être source d’infections : les mouvements de langue sur la plaie maintiennent une inflammation et une humidité constante qui gênent la cicatrisation. De plus, la salive du chat contient de très nombreuses bactéries !
Pour traiter une plaie, il faut consulter rapidement votre vétérinaire qui prodiguera à votre animal tous les soins nécessaires !

 

 

 


 

 

 



Vous voilà maintenant avertis des rumeurs les plus courantes qui circulent sur nos chiens et chats ! Ne vous laissez pas tromper par ces vieilles croyances !
Votre vétérinaire est votre meilleur conseiller : n’hésitez pas à lui poser toutes vos questions.

 

 

Actualités

 

Il est possible de réserver vos aliments et produits parapharmaceutiques sur la @boutique de la clinique...n'hesitez pas à vous connecter!

 

Mallorie est revenue...nous avons désormais une blondinette-team à Abbeville!

 

Planning de garde

 

                   30 et 31 mai: Clinique de Feuquieres 03.22.30.30.46

                    7 et 8 juin: Clinique de beauchamps:03.22.30.23.60

                   14 et 15 juin: Dr Grardel: 06.17.25.45.16

                   21 et 22 juin: Dr Garnier et Amyot: 06.12.23.53.63

                   28 et 29 juin: Cabinet de Cayeux:06.41.72.39.76

                    5 et 6 juillet: Clinique de beauchamps: 03.22.30.23.60

                   12 et 13  et 14 juillet: Cabinet de Cayeux: 06.41.72.39.76

                   19 et 20 juillet: clinique de Feuquieres: 03.22.30.30.46

                   26 et 27 juillet: Dr Garnier et Amyots: 06.12.23.53.63