Connexion
Clinique Vétérinaire
de la Poste
25, place Clemenceau
80100  Abbeville
Tél : 03 22 24 21 21

ptit journal N°29


 

 

Après un été bien agréable, un septembre pluvieux, octobre s'annonce merveilleusement...et en novembre, c'est halloween! Ce doit être ça qui m'a incité à abdorder des thèmes un peu dégueus ce mois ci... âmes sensibles, s'abstenir!

 

Nous nous mettrons donc en appetit avec les chiens amateurs de crottes, fientes et autres excréments.

En plat de résistance: témoignage d' animaux victimes (et rescapés) des collets des gentils chasseurs, avec de jolies photos...

 

Enfin, nous vous donnerons des nouvelles plus légères de nos cliniques!

 

Bonne lecture...

 

 

 

 

 la coprophagie: "le caca, c'est délicieux?"


Nombreux sont les propriétaires de chiens à s'interroger sur un comportement assez désagréable de leur compagnon: il mange des crottes!

 

Le chien qui mange ses propres crottes:

Souvent, ça commence par une mauvaise compréhension entre le propriétaire et le chiot: le propriétaire a mis le nez de son chien dans ses crottes pour lui "apprendre la propreté". Le chiot n'a rien compris de cette étrange pratique, qui n'a aucun sens pour lui, et en a déduit que son maître voulait qu'il les mange...dont acte!

 

Une fois que le chiot a commencé a manger ses crottes, le maître, qui n'a décidément pas lu les conseils du ptit journal de la clinique, va lui courrir après et crier dès qu'il fait des crottes. Moralité, le chien est carrément paniqué, et il ne sait plus ce qu'il doit faire...

Cette situation de stress entretient la coprophagie.

 

Une fois adolescent, s'il peut faire tourner en bourrique son maître, il ne s'en prive pas: le rituel s'installe.

On voit donc de curieuses danses apparaître, où le chien défèque en faisant la toupie et en mangeant les crottes au fure et à mesure qu'elles sortent, et le maître, hystérique au bout de la laisse, écoeuré.

 

La coprophagie de ses propres selles n'est pas normale.

 

Que faire?


Lorsqu'il est chiot, félicitez votre chien dès qu'il fait ses crottes dehors et appelez le pour lui donner une friandise aussitôt. Le pli sera vite pris, et l'idée de goûter ses excréments ne lui viendra même pas. Ne grondez pas votre chiot s'il y a des selles dans la maison, et nettoyez très fréquement son chenil.

Les éleveurs, ou les propiriétaires de nombreux chiens, qui ont des enclos pour leurs chiens, rapportent dans 70% des cas être confrontés au problème. C'est généralement la conséquence d'un enclos trop petit par rapport au nombre des chiens. Les chiens n'arrivent alors pas à isoler un coin où ils font leurs selles (leurs toilettes) et un coin où ils vivent. Ils développent à ce moment des comportement aberrants. Une des solutions, si l'on ne peut pas modifier la taille de l'enclos, est de ramasser quotidiennement les crottes.

 

 

 

Si la manie a commencé: ne faites pas une fixation. Ramassez discrètement toutes les crottes qui trainent dans le jardin. Dès que Milou fait ses crottes, appelez le pour jouer, où chercher une friandise délicieuse. S'il renifle les crottes ou s'en approche, appelez le vivement. Si la crotte est mangée...ignorez le, mais ne le grondez pas, c'est trop tard. Les répulsifs sont sans aucun effet.

 

Le chien qui aime les crottes des chats, le crottin de cheval, les fientes de poules...

 

Ce n'est pas à proprement parler pathologique: il trouve ça vraiment bon!

Outre le fait que c'est un peu répugnant, ce n'est pas très grave, et ce n'est pas une maladie tant que ça ne vire pas à l'obsession. Il faut néanmoins adapter le programme de vermifugation du chien et éviter les bisous intempestifs!

Tordons vite le cou à l'idée suivant laquelle le chien a une carence alimentaire qu'il cherche à compenser en mangeant des crottes...Si vous suivez les conseils de votre vétérinaire préféré, c'est impossible que l'alimentation de votre chien soit à ce point deséquilibrée!

En général, c'est le chiot (encore lui), qui goutte ce qu'il trouve dans le jardin ou la maison, tout comme il a gouté le bois, les cailloux, les chaussons et les pieds de chaise.

La encore, ne vous inquietez pas, moins vous y prèterez attention, plus vite ça passera.

Changez régulièrement la litière du chat, voire changez la de place le temps que ça se tasse.

Dehors, vous pouvez intervenir en faisant une punition indirecte. (cf le dernier ptit journal). C'est à dire que muni de votre pistolet à eau, vous arrosez milou discrètement et hypocritement quand il renifle les crottes-objets de sa convoitise. Il va réagir par surprise. appelez le alors en le calinant et en jouant avec lui. Peu à peu, il comprendra que lorsqu'il s'approche des crottes, il pleut, et arretera ce comportement.

 

Au cours des consultations vaccinales, et de la consultation pubertaire, nombreuses sont les occasions de nous faire part des soucis coprophagiques de votre chiens...n'hésitez pas à nous en parler!

 

Les collets et les chats

 

Il arrive très souvent que l'on nous apporte un chat qui a été pris dans un collet et qui a réussi à s'en défaire, revenant chez lui blessé. La plupart du temps, il s'agit d'un membre, qui peut être très abîmé, voire parfois tout à fait sectionné. C'est peut être le chat qui s'est croqué lui même la patte pour se libérer. Quoi qu'il arrive, en général, c'est vraiment moche.

Le "gros pépère" se St Valéry est revenu chez lui avec la marque très nette d'un collet lui enserrant le thorax. Il a eu des difficultés respiratoires pendant longtemps, et garde toujours une cicatrice sans poil, témoin de la force du collet.

 

Le pompom revient à un magnifique chat gris de 7kg, Freesbee, parti de chez lui 3 semaines avant. Il est revenu cachectique, le ventre ouvert en deux, avec 1 bon kilo d'asticots grouillants autour des boyaux qui pendaient...

 

On vous avait prévenu, c'était gore!

 

Le Docteur Garnier a tout d'abord posé une perfusion et un anti douleur au chat. Il l'a endormi, et a passé plus d'une heure a retirer les asticots qui grouillaient, un à un.

Le chat était resté coincé dans le collet autour du ventre.

Il a maigri terriblement (2 kg à l'admission), et le collet était serré autour des vertèbres.

 

Une fois les asticots retirés, le Dr Garnier a essayé de refermer le ventre, afin de maintenir les intestins. 

Le soir même, le chat dévorait, il voulait vivre-vivre-vivre.

 

La paroi musculaire s'est refermée tres vite. Il a fallu intervenir plusieurs fois pour la peau, qui avait du mal à cicatriser.

 

Le chat s'automutilait, car la sensation des nerfs qui repoussaient lui faisait mal. Le Dr garnier a donc utilisé des médicaments spécifiques pour gerer les douleurs neurologiques, et l'effet a été immédiatement bénéfique.

 

Les photos ci-contre sont 10 jours après l'admission.

 

Freesbee est resté assez peu à la clinique, 8 à 10 jours, car son maître est infirmier, et il a assumé rapidement les pansements à la maison.C'est une bonne entente entre le

vétérinaire et le maître, et une determination

 

                                                                                 taille manequin!

 

                                               le poil a repoussé!!!

 

 

sans faille du Dr Garnier qui ont permis à Freesbee de redevenir un chat heureux.

Freesbee a gardé une colerette pendant plusieurs mois, et cette histoire, finalement extraordinaire, aurait vraiment, vraiment, pu finir autrement...

 

Je ne peux m'empécher de penser au calvaire des petits lapins pris dans de tels pièges...sans faire de sensiblerie, c'est quand même un peu moyen, non?

 

 

 

les news de nos cliniques

 

Ca y est, Sonia est sur pieds!

Après un gros accident de jardinage , un bassin en vrac, une grosse fracture du coude,  et 3 mois d'arret, Sonia a repris vaillament le 28 septembre à La Clinique vétérinaire du champ de Mars à Eu. 

Nous remercions chaleureusement Ludmilla qui a remplacé Sonia durant son arrêt. Vous la retrouverez à Abbeville, jusqu'au retour de Mallorie, le 2 novembre, à la Clinique Vétérinaire de la Poste à Abbeville. Sa gentillesse, sa patience avec les animaux et son dévouement ont été appréciés par chacun.

 

 

les vétérinaires de garde pour les semaines à venir


                     -les 3 et 4 octobre: Dr Garnier et Amyot: 06.12.23.53.63

                     -les 10 et 11 octobre: Dr Maury à Beauchamps:03.22.30.23.60

                     -les 17 et 18 octobre:Dr Grardel à Eu et Abbeville:06.17.25.45.16

                     -les 24 et 25 octobre:Dr Coquet à Feuquieres:03.22.30.30.46

                     -les 31 oct et 1° Nov: Dr Garnier et Amyot: 06.12.23.53.63

                     -les 7 et 8 novembre: Dr Coquet à Feuquieres:03.22.30.30.46

                     -le 11 novembre: Dr Grardel à Eu et Abbeville:06.17.25.45.16

                     -les 14 et 15 novembre: Dr Maury à Beauchamps:03.22.30.23.60

                     -les 21 et 22 novembre: Cabinet des Galets à Cayeux/mer:03.22.26.57.47

                     -les 28 et 29 novembre: Dr Amyot et Garnier: 06.12.23.53.63